Hier soir, mardi 8 juillet 2008, a été diffusé le premier "épisode" de l'Île de la Tentation, septième du nom. Et oui, septième déjà, preuve que pour bien réussir, c'est parfois très très simple: des jeunes en vase clos à moitié à poil avec plein d'alcool et quelques caméras. La recette est bien connue, c'est celle de toutes les télé-réalités. De la merde peut donc suffire à faire de l'audimat: 3 805 000 spectateurs ont suivi cette première, soit 35.2% de part de marché. Pas besoin de faire de la qualité, il suffit de faire du spectacle. Et si possible de le faire soi-même, en laissant le moins possible de télé-réalité.

C'est pas que j'accuse, ou que j'affirme que c'est du bidon et que les couples sont faux... mais c'est quand même étrange comme concept. Quand on est super amoureux d'une personne, on a pas spécialement envie de le mettre au milieu de 15 bombes en leur donnant comme seule occupation de bronzer et de danser avec alcool à volonté. Et si ça vous suffit pas, regardons un peu les gens qui sont dedans.

Lindsay, l'Île de la Tentation 2008Lindsay, l'Île de la Tentation 2008Je vous présente Lindsay, jeune brésilienne (lol?) de 18 ans faisant ses études en France. Hier elle est devenue officiellement la nana la plus rapide: le premier soir, elle faisait son mec cocu. Un grand bravo. Je vous laisse apprécier la vue sur le site de Morandini.

Ensuite on a Martha et Thomas. Je cite:D'une jalousie maladive Martha supporte mal que des femmes rêvent du corps de son homme. Ah bon? C'est con, Thomas et Chipendale, zut alors!

Bref, j'avoue que je regarde moi aussi, et pas que parce que Heroes est diffusé après. Je regarde depuis toujours je crois, j'ai même déjà publié un billet connardeux. Ça me fait rire, Harry reste ma super-star, LE Docteur Love par excellence. Dès le départ, ils allaient chercher des Chipendales et des Gogo Danceuses, ce qui me fait délirer c'est qu'y a encore des gens qui pensent que c'est des vrais couples, ahahaha. Prenez pas TF1 pour des buses, regardez les candidates qu'ils ont pris pour Hoh-Lanta 2008... pour ceux qui ont suivi les précédentes saisons, le contraste est saisissant.