Je suis pas très friand d'art. Musique, oui, encore que certains disent que ce que j'écoute n'est pas de la musique (vive la tolérance, enfoirés), cinéma (même si j'avoue plutôt regarder des films où tu laisses ton cerveau à l'entrée, il faut bien se détendre), mais les arts plus "nobles" m'attirent moins. La sculpture, la danse (je parle pas de breakdance hein :p), toussa, très bof quoi.

Mais certaines œuvres arrivent quand même à trouver un certain écho dans mon esprit de connard (si si). Commençons par le début. Le 9 novembre 1938, le pouvoir nazi se sert d'un assassinat perpétré contre un diplomate par un juif pour organiser une nuit de violence à leur encontre en Allemagne. Le bilan est difficile à estimer, mais des centaines de synagogues à travers la Germanie sont détruites, des milliers de juifs sont déportés, leurs bien confisqués, leurs domiciles incendiés, etc... Je vous laisse imaginer ce que ces monstres ont pu faire. Ironiquement, un nom assez poétique a été donné à cet évènement: la Nuit de Cristal, simplement à cause de la masse de débris de verre occasionné (wikipedia pour en savoir plus).

C'est là que le fameux devoir de mémoire intervient. À Göttingen (en Allemagne donc, pour ceux qui ne suivent pas), un mémorial à été dressé sur les lieux de l'ancienne synagogue, incendiée ce soir-là. Et c'est là que ça commence...

Mais qu'est-ce que ça peut bien être?
Mémoriel de la synagogue de Göttingen, vue intérieure

En général, quand on a cette approche, l'artiste a bien démarré son truc. Pour que ça soit vraiment bien il faut que ça finisse aussi bien, et que chacun puisse comprendre. L'étoile de David au sol? OK, ça c'était facile, mais l'espèce d'amas de tubulures, c'est quoi? Un espèce de sapin de métal? C'est quoi le rapport??

Aucun, vous l'aurez compris. Pour comprendre, il faut aller en-dessous. Et là:
Mémoriel de la synagogue de Göttingen, vue intérieure
Et oui. Bien joué l'artiste, tu m'as eu enfoiré. Une étoile de David, là aussi. Tout simplement. Vous trouverez peut-être ça bidon, basique, mais moi ça me suffit, et je dis juste bien joué. 1-0 pour le bonhomme, dont je n'arrive malheureusement pas à trouver le nom. Juste en suscitant ma curiosité, il a réussi à faire en sorte que son œuvre reste quand plein d'autres m'indiffèrent. Une bien belle image, en somme.

Creative Commons License
Les images sont soumises à certains droits, restreints par licence Creative Commons. Vous pouvez prendre connaissance des clauses ici.